L’Algérie rappelle son ambassadeur à Paris

L’Algérie a décidé de rappeler « immédiatement » son ambassadeur à Paris pour « consultations » après la diffusion d’un reportage par des chaines TV publiques françaises sur le « Hirak », a annoncé mercredi le ministère algérien des Affaires étrangères.

Ce reportage sur le hirak algérien a été diffusé mardi soir par les chaines France 5 et LCP où « le peuple algérien et ses institutions ont été attaqués », a précisé le ministère dans un communiqué.

« Le caractère récurrent de programmes diffusés par des chaînes de télévision publiques françaises, dont les derniers en date sur France 5 et la Chaîne Parlementaire, le 26 mai 2020, en apparence spontanés et sous le prétexte de la liberté d’expression, sont en fait des attaques contre le peuple algérien et ses institutions, dont l’ANP et sa composante, la digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN) », a ajouté la même source.

« Cet activisme où l’inimitié le dispute à la rancune, dévoile les intentions malveillantes et durables de certains milieux qui ne souhaitent pas l’avènement de relations apaisées entre l’Algérie et la France, après 58 ans d’indépendance, et ce dans le respect mutuel et l’équilibre des intérêts qui ne sauraient faire l’objet de concession ou de marchandage », a ajouté le communiqué.

Le documentaire « Algérie, mon amour » de Mustapha Kessous est un long-métrage documentaire dédié au Mouvement populaire enclenché le 22 février 2019 en Algérie. Le film, qui a été diffusé sur France 5 dans la soirée du mardi 26 mai, est loin de faire l’unanimité entre Algériens sur le web.

(Avec MAP)