L’abolition de la peine de mort chez les élus

Le texte a été présenté par l’USFP et recommande « l’abolition de la peine et son remplacement dans le code pénal par la prison à  vie sans possibilité de grà¢ce ».

Un débat sur une proposition de loi relative à l’abolition de la peine de mort au Maroc a débuté au sein du Parlement le 10 février. Le texte a été présenté par l’USFP et recommande «l’abolition de la peine et son remplacement dans le code pénal par la prison à vie sans possibilité de grâce». Plusieurs ONG nationales militent depuis des années pour l’abolition de la peine de mort. Le Maroc est abolitionniste de fait puisque la dernière exécution remonte à plus de 20 ans.