La situation sécuritaire stable

Le ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, Charki Draiss, a annoncé, le mardi 3 mai à la Chambre des représentants, que les statistiques montrent que la situation sécuritaire n’a pas empiré au Maroc.

Selon ses chiffres, 127 508 affaires ont été élucidées durant le premier trimestre 2016 parmi 140 465 affaires enregistrées, soit un taux de répression de 90,78%. Ce qui a permis de traduire en justice 134 945 personnes. Selon M. Draiss, et en comparaison avec la même période de 2015, les crimes de coups et blessures entraînant la mort ont enregistré une baisse de 17,78%.