La révolution de l’internet en Afrique : où en est-on ?

Seuls 20% des africains disposent d’une connexion internet selon un rapport de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Comparé au reste du monde, le continent africain est en retard dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. La plupart des pays africains présentent aujourd’hui un faible taux d’accès à internet.

Près de 20% seulement de la population en Afrique dispose d’une connexion internet, contre un taux de pénétration de 78% dans les pays développés et de 32% dans les pays en développement, selon un rapport de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

« L’accès au large bande est très inégal : les taux de pénétration sont quatre fois plus élevés dans les pays industrialisés que dans les pays en développement », déplore mardi l’UIT, une agence spécialisée de l’ONU basée à Genève.