La réaction du monde agricole au «cadeau royal» offert aux agriculteurs

Les réactions des officiels et des professionnels se sont multipliées après le message royal adressé aux participants aux Assises nationales sur la politique foncière de l’Etat, organisées le 8 décembre.

Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, a déclaré que «l’appel du Souverain à faire aboutir l’opération d’appropriation des terres collectives contenues dans les périmètres irrigués et l’annonce de sa gratuité est une avancée majeure dans le développement du monde agricole et rural. Elle permettra aux agriculteurs sur les périmètres irrigués d’accéder immédiatement à l’assainissement de leur foncier, ce qui ouvre devant eux de nouvelles possibilités de valorisation de leurs activités notamment à travers l’accès au financement et l’investissement. C’est le début d’une nouvelle ère dans la gestion du foncier agricole et de sa valorisation et le monde agricole ne peut qu’être reconnaissant devant la sollicitude constante de Sa Majesté le Roi envers les agriculteurs marocains». Pour sa part, Habib Ben Ettaleb, président de la Fédération des Chambres d’agriculture au Maroc, «salue vivement cette initiative royale qui représente une grande symbolique puisqu’elle va permettre d’améliorer les conditions de vie des agriculteurs en situation précaire». Ahmed Ouayach, président de la COMADER, considère, lui, que «cette haute orientation royale permettra de donner un nouveau souffle à l’investissement dans le secteur agricole et plus globalement au Plan Maroc Vert et à ses objectifs renouvelés».