La productivité du travail a ralenti au premier trimestre

L’indice des salaires moyens a augmenté de 3,5% en termes nominaux et de 2,2% en termes réels au premier trimestre 2017 au lieu respectivement de 2,9% et de 2% à la même période 2016, indique la Banque centrale.

Le SMIG, en revanche, s’est maintenu en nominal, mais a baissé en termes réels de 1,3%, soit le niveau de l’inflation enregistré au premier trimestre 2017. Pour le deuxième trimestre, Bank Al-Maghrib anticipe une poursuite de la baisse du SMIG réel de 0,5%, en glissement annuel. Cette évolution est à mettre en relation avec un ralentissement de la productivité du travail dans les activités non agricoles au cours du premier trimestre 2017 : +1,2% au lieu de 2,6% un an auparavant, toujours selon BAM. L’infléchissement de la productivité du travail s’explique par une décélération de la croissance non agricole, d’un côté, et une hausse des créations d’emplois, de l’autre.