La production de Mourabaha à l’arrêt

Mourabaha, c’est fini chez les sociétés de crédit à la consommation. Celles-ci n’ont accordé aucun financement de ce type sur les trois premiers trimestres de l’année.

Cette solution islamique, encore active l’année dernière, a été proposée comme financement auto par les sociétés spécialisées depuis son introduction en 2007 parmi la première vague de produits islamiques dits alternatifs. Elle avait un temps attiré la clientèle, tout en restant limitée à un niveau d’encours négligeable, puis elle s’est mise à décliner. L’encours ne représente plus aujourd’hui que 34,5 MDH. Cela laisse le champ libre à la nouvelle génération de produits islamiques participatifs qui devraient être commercialisés sous peu.