La moitié des fonctionnaires touche entre 3 000 et 6 000 DH par mois

Le salaire moyen est passé de 5 333 DH en 2007 à  7 300 DH aujourd’hui.

Le nombre de fonctionnaires civils en 2014 atteint 577 277, dont plus de 90% sont concentrés dans sept départements ministériels (éducation nationale, intérieur, santé, enseignement supérieur, justice, économie et finances, administration pénitentiaire). Environ 65% de cet effectif sont classés dans les échelles 10 et plus, ils sont donc des cadres, selon le rapport sur les ressources humaines publié à l’occasion de la présentation du projet de Loi de finances 2015 devant le Parlement.
La masse salariale distribuée pour ce personnel civil atteindrait près de 104 milliards de DH en 2014, dont 60,5 milliards de DH sont déjà décaissés au titre des sept premiers mois de l’année. Elle est en hausse de 6,5% par an en moyenne sur la période 2007-2014, alors que l’effectif, lui, n’a augmenté, sur la même période, que de 1,36% en moyenne annuelle. Le salaire moyen atteint désormais quelque 7 300 DH par mois, contre 5 333 DH en 2007, soit une progression de près de 37%. La répartition par tranche de salaire montre que 38,78% des fonctionnaires (soit 223887 personnes) perçoivent un traitement compris entre 4000 et 6 000 DH ; et près de la moitié (49,82%) touchent entre 3000 et 6 000 DH. Ils sont près de 6% à recevoir un salaire allant de 8 000 DH à 10000 DH, 1,3% entre 20 000 DH et 25000 DH et 0,05% entre 40000 et 50000 DH.
Le salaire mensuel moyen net au Maroc représente 3,2 fois le PIB par habitant, alors que ce ratio n’est que de 1,4 en Tunisie, 1,6 en Turquie et 1,2 en Espagne. Nos fonctionnaires seraient-ils trop payés ? L’Exécutif explique ces écarts élevés avec les pays cités, entre autres, par les différences de niveau de PIB dans chacun de ces pays. Oui, mais cela voudrait dire que la masse salariale distribuée est peu corrélée à la richesse créée…