La Jordanie riposte en exécutant deux jihadistes de Daech

Oeil pour oeil, dent pour dent, c’est la politique qu’a décidé d’appliquer la Jordanie avec Daech.

La Jordanie a pendu mercredi 4 février 2015 deux jihadistes en riposte à l’exécution de son pilote militaire, Mouad Al Kassasbeh, brûlé vif par le groupe « Daech ». 
Sajida al-Rishawi, une Irakienne condamnée à mort pour des attentats meurtriers en 2005 à Amman, et Ziad Karbouli, un responsable irakien d’Al-Qaïda, ont été pendus avant l’aube à la prison Swaqa (70 km sud d’Amman), ont annoncé des sources officiels  du gouvernement jordanien.

Pour rappel, le pilote jordanien avait été capturé en décembre 2014 après le crash de son avion en Syrie où il participait aux frappes de la coalition internationale antijihadistes.


L’EI avait menacé fin janvier de tuer Mouad Al Kassasbeh si la Jordanie ne relâchait pas la jihadiste irakienne. Mais Amman exigeait des preuves de vie du Jordanien.
L’annonce de l’assassinat du pilote jordanien Mouad Al Kassasbeh, brulé vif par le groupe Etat islamique (EI) est un nouvel acte de barbarie qui a horrifié le monde.  Dans ce sens, le Maroc a dénoncé, dans les termes les plus forts, un crime «abject perpétré par le terrorisme ignoble », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération publié mardi 3 février 2015.