La guerre contre le terrorisme ne s’arrête pas…

La lutte contre le terrorisme continue et la vigilance des forces de l’ordre est maintenue au même niveau. Les résultats sont patents. Ainsi, selon le ministère de l’intérieur, au cours de l’année écoulée, 16 cellules terroristes ont été démantelées à travers le Royaume.

Les efforts des renseignements ont, de même, permis de stopper les activités de 23 groupes jihadistes. Toujours selon les chiffres du ministère de l’intérieur, le nombre de jihadistes marocains enrôlés dans des organisations terroristes est de 1 623 combattants, dont une grande partie combattent dans les rangs de Daech. En 2016, on compte, en effet, quelque 865 Marocains dans les rangs de cette organisation terroriste très active principalement en Syrie et en Irak, mais également présente en Afrique du nord et dans le Sahel où plusieurs groupes extrémistes armés lui ont fait allégeance. On apprend, en outre, que pas moins de 277 de ces combattants sont des anciens détenus, condamnés dans des affaires liées au terrorisme.

Par ailleurs, au cours de l’année écoulée, 553 jihadistes marocains ont été tués dans des zones de conflit. 485 d’entre eux ont été tués en Syrie et 68 ont péri en Irak. Le terrorisme jihadiste attire, certes, les hommes, mais également les femmes et les enfants. Ainsi, 280 Marocaines et 329 enfants ont rejoint un membre de leur famille dans des zones de conflit.

A noter que les services de sécurité ont pu démanteler 170 cellules terroristes entre 2002 et 2016. Depuis 2013, pas moins de 49 cellules liées à Daech ont été neutralisées avant qu’elles ne passent à l’acte. Au total, ce sont 3145 individus qui ont été arrêtés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.