La CNSS bientôt libre de gérer elle-même ses réserves

Le Comité de gestion et d’études (CGE), qui s’est tenu dernièrement, estime que l’on peut envisager la levée de l’obligation faite à  la CNSS de placer ses réserves auprès de la Caisse de dépôt et de gestion.

La Caisse nationale de la sécurité sociale pourrait bientôt gérer elle-même ses placements financiers. Le Comité de gestion et d’études (CGE), qui s’est tenu le vendredi 22 mars, estime que l’on peut envisager la levée de l’obligation faite à la CNSS de placer ses réserves auprès de la Caisse de dépôt et de gestion.

Rappelons que la CNSS n’a cessé, durant ces dernières années, de demander la possibilité de gérer elle-même ses excédents en raison du faible rendement servi par la CDG. Il est à noter que le taux de rémunération des réserves de la CNSS est le plus bas de la place. Il a été de 3,8% par an en moyenne durant les cinq dernières années, alors que le taux atteint par exemple 10,6% chez la CIMR et plus de 6% chez la CMR et le RCAR.

Le principe est donc retenu par le CGE de la caisse qui souligne que la levée de l’obligation nécessite la modification du cadre légal, notamment l’article 30 du dahir de 1972 portant statut de la CNSS.

Cette proposition devra être validée par le prochain conseil d’administration de la caisse, suite à quoi la CNSS planchera sur le nouveau texte. Rappelons que les réserves de la caisse s’élèvent à près de 31 milliards de DH contre 22 milliards pour la CIMR, 70 milliards pour la CMR et 83 milliards pour le RCAR.