La CNOPS revoit son système de prise en charge

Plus de transparence. C’est ce que recherche la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS).

Plus de transparence. C’est ce que recherche la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) qui a décidé de transmettre systématiquement par courrier à l’assuré toutes les informations relatives aux prises en charge dont il aurait bénéficié notamment l’acte, le montant et la clinique prestataire de soins. Par ailleurs, l’organisme a mis en place un comité ad hoc chargé du suivi des prises en charge en vue d’une réduction du délai d’octroi. Celui-ci est passé de 11 à 4 jours et devra être réduit à 48 heures. Cela concerne bien évidemment les actes dits «à froid» donc programmables. Car pour les urgences, ou «actes chauds», la prise en charge est automatiquement envoyée à la clinique qui fait la demande en son nom directement auprès de la caisse.