La chute des cours a coûté 60 MDH au Maroc

Le Maroc n’est certes pas un grand producteur d’hydrocarbures, il n’en demeure pas moins qu’il est touché par la baisse des cours à l’international.

En 2015, le chiffre d’affaires généré par la vente d’hydrocarbures, principalement le gaz naturel et le condensat produits dans le Gharb, n’aura été que de 128 MDH contre 190,5 MDH générés une année auparavant. Il est vrai que l’année sortante a connu une légère baisse des écoulements comparativement à 2014 (31,44 millions de NM3 contre 33,19 millions), mais cela ne justifie pas l’ampleur de la baisse du chiffre d’affaires. Selon les explications de l’ONHYM, c’est principalement la chute à l’international des cours du gaz indexé sur le pétrole qui explique le manque à gagner sur les ventes d’hydrocarbures et qui dépasse les 30% en une année.