La Chambre des représentants approuve à la majorité le projet de loi-cadre formant Charte de l’investissement

La Chambre des représentants a approuvé, mardi lors d’une séance législative, le projet de loi-cadre N° 03-22 formant Charte de l’investissement, par 159 voix, avec deux abstentions, et sans aucune opposition.

Présentant ce texte, le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, a indiqué que « l’adoption d’un cadre juridique des investissements transparent, attractif, compétitif et clair, est devenu urgent afin que nous soyons au rendez-vous pour saisir les opportunités qui s’offrent à nous, et c’est précisément ce qu’apporte la nouvelle Charte de l’investissement ».

M. Jazouli a souligné que ce texte structurant aspire à « inverser la répartition actuelle entre investissement public et investissement privé, conformément au contenu du Nouveau modèle de développement, afin que l’investissement privé, qui constitue actuellement un tiers de l’investissement global, atteigne les deux tiers à l’horizon 2035 ».

La nouvelle Charte de l’investissement vise huit objectifs : la création d’emplois permanents, la réduction des disparités entre les provinces et les préfectures du Royaume dans l’attraction des investissements, l’orientation des investissements vers les secteurs prioritaires et les métiers d’avenir, l’amélioration du climat des affaires et la facilitation du processus de l’investissement, a-t-il relevé.

Elle vise aussi, a poursuivi le ministre, la promotion du développement durable, le renforcement de l’attractivité du Royaume afin d’en faire un pôle continental et international des investissements directs étrangers, la promotion des exportations et la présence des entreprises marocaines au niveau international, ainsi que l’encouragement de la substitution des importations par la production locale.