La CDG met le paquet sur son activité bancaire

Son réseau est désormais composé de 73 agences.

La Caisse de dépôt et de gestion développe de manière notable son activité bancaire. Le groupe dont la clientèle déposante comprend les institutionnels, les bénéficiaires des consignations et plus récemment les notaires, dont la caisse centralise les fonds de tiers, a considérablement densifié son réseau sur les derniers mois. Celui-ci atteint actuellement 73 agences composées des succursales propres de la CDG mais aussi de guichets de la Trésorerie générale du Royaume et d’Al Barid Bank, réseaux partenaires du groupe. Avec ce maillage, la CDG couvre déjà toutes les villes où exercent les notaires. Cette dernière clientèle est au centre des efforts du groupe et un important investissement est concédé pour améliorer le service qui lui est offert. Le groupe a déjà déployé récemment un système d’information bancaire qui permet une gestion spécifique de l’activité des notaires. Et cet outil devrait à l’avenir être davantage sophistiqué pour permettre des consultations en temps réel, la dématérialisation de la procédure…
La CDG met également les petits plats dans les grands pour les notaires en mettant à leur disposition une offre gratuite de ramassage des valeurs auprès des études ou encore un centre de relation clients. Celui-ci se charge de répondre aux demandes d’informations, de réceptionner les réclamations, d’informer les professionnels des versements espèces et virements effectués sur leurs comptes et de prendre en charge les demandes de ramassage des chèques.
Tous ces efforts prennent sens si l’on rappelle que les fonds de tiers détenus par les notaires, qui étaient logés dans les banques commerciales, et qui ont été transférés à la CDG, sont estimés à plus de 14 milliards de DH.