La Campagne nationale de solidarité en marche

Elle est placée sous le thème «Intégration professionnelle des jeunes en situation de handicap mental». Réalisation du Centre d’insertion et d’aide par le travail (CIAT) de Salé pour un investissement global de 36,5 MDH.

Sous le signe «Tous unis pour aider les démunis», la Campagne nationale de solidarité 2016, organisée par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, est en marche depuis le 15 février et durera jusqu’au 25 du même mois. Depuis des années déjà, la Fondation s’est engagée à généraliser la culture de la solidarité et à jouer le rôle de levier social dans les différentes régions du Royaume, devenant ainsi un modèle et un leader en matière de lutte contre toutes les formes de pauvreté et de précarité et de politique de proximité.

Cette 18e édition de la Campagne nationale de solidarité, devenue un rendez-vous incontournable pour tous les Marocains, est placée sous le thème «Intégration professionnelle des jeunes en situation de handicap mental». D’où la réalisation par la Fondation du Centre d’insertion et d’aide par le travail (CIAT) de Salé pour un investissement global de 36,5 MDH. Ce nouveau centre, premier du genre au Maroc, est venu répondre de manière originale à la problématique de l’exclusion socioprofessionnelle des jeunes en situation de handicap du marché de l’emploi, en les mettant dans une situation réelle de travail et en leur permettant une insertion et une autonomie sociale appropriées. Le CIAT, qui relève du Centre national Mohammed VI des handicapés de Salé (CNMH), permet ainsi aux jeunes en situation de handicap mental disposant de compétences professionnelles acquises par le biais d’une formation qualifiante d’exercer divers métiers.

Stratégie de proximité

Plusieurs ateliers de travail sont mis à la disposition des personnes bénéficiaires, notamment des unités de production agricole et horticole, des services de restauration et de boulangerie-pâtisserie, des espaces de conditionnement et de commercialisation des produits du centre et un atelier de montage de fauteuils roulants pour les personnes en situation de handicap physique. Le centre est conçu pour favoriser le développement de l’identité professionnelle des personnes bénéficiaires, leur autonomie financière, leur estime de soi, leur reconnaissance de l’autre : des bases fondamentales pour une participation active à la vie sociale. Cet établissement a vu le jour grâce à un partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la solidarité, le ministère de l’intérieur, l’OFPPT, le Crédit Agricole du Maroc et la BCP.

Soucieuse de leur situation, la Fondation a toujours veillé à entretenir des relations directes avec les populations cibles (femmes, jeunes, personnes âgées et à besoins spécifiques). Une mission réussie avec brio grâce à sa stratégie de proximité, dans le cadre de partenariats avec la société civile répondant aux besoins des populations cibles dans les domaines du soutien scolaire, de la formation professionnelle, de la formation et du renforcement des compétences des femmes, de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes et personnes à besoins spécifiques, en plus de l’encouragement des activités génératrices de revenus (AGR), l’aide humanitaire et l’amélioration de l’accessibilité aux services de santé.