La Blockchain : une technologie multi-usage

La Blockchain, une technologie moderne de stockage et de transmission d’ informations, pourrait bénéficier à ses usagers dans une multitude de secteurs, ont assuré, récemment, les participants à webinaire organisé par la Chambre de commerce britannique pour le Maroc (BritCham).

Cette technologie, qui redéfinit le mode des transactions, combine l’accessibilité à l’internet avec l’environnement sûr de cryptographie, offrant aux utilisateurs un cadre sécurisé et fluide pour leurs besoins, ont souligné les intervenants lors de cette rencontre initiée sous le thème « Technologie de Blockchain: amélioration des affaires ? ».
Ils ont expliqué que le développement de solutions fiables de la blockchain requiert une prise en compte de défis actuels tels que l’infrastructure, le développement d’une culture numérique et la connectivité, sous l’encadrement d’un écosystème adéquat.
S’exprimant à cette occasion, Yana Leonova, membre fondateur du London Blockchain Foundation, a mis en exergue les avantages que présentent la blockchain pour des secteurs clé, outre son application dans la cryptomonnaie.
Dans le secteur agricole, les professionnels peuvent bénéficier d’un accès direct au marché, sans passer par des intermédiaires et suivre, également leurs engagements financiers, a-t-elle enchaîné, citant à titre d’exemple « The Agunity APP » qui aide les petits agriculteurs, grâce à la blockchain, à organiser leurs transactions.
La blockchain est également utile dans le secteur de la santé, à travers la mise en place de bases de données cryptographiques hautement sécurisées et la mise à jour de ces données en temps réel, a fait observer Mme Leonova, citant l’exemple du bracelet « Tap2Sos », un outil fiable et low cost, pour la collecte de données médicales à travers la Blockchain.
Pour sa part, Samir Bennani, consultant de Blockchain, a indiqué que cette technologie est une opportunité à saisir, vu qu’aucun pays ou structure n’a encore pris une longueur d’avance significative dans ce domaine.
Le développement d’un écosystème performant en la matière nécessite une volonté politique, outre l’implication de grandes structures privées dans ce domaine à même de déclencher le déclic nécessaire, a-t-il estimé. M. Bennani a appelé à un débat plus large et inclusif sur ce sujet, rappelant que plusieurs pays ont légalisé des transactions blockchain, au profit du développement de leurs économies.