La BCP à  fond sur la collecte des dépôts

271 000 nouveaux clients recrutés en six mois.

C’est pour le moins une performance qu’a réalisée la BCP au cours des six premiers mois de l’année. Alors que le manque de liquidités sur le système bancaire est en aggravation continue et que l’activité est au ralenti, la banque au cheval est parvenue à augmenter ses ressources depuis le début de l’année.

En effet, les dépôts de la clientèle de la BCP ont atteint à fin juin 185,9 milliards de DH, soit 4,3 milliards de DH de plus en un semestre contre une baisse de 7 milliards de DH au niveau du secteur. Elle a de ce fait grignoté des parts de marché à ses concurrentes, notamment celles de taille petite et moyenne, pour atteindre une part de 28,5%, en hausse de 53 points de base. Cette performance a été accompagnée par une optimisation du coût de collecte des dépôts, dans la mesure où la part des ressources rémunérées (comptes d’épargne et comptes à terme) est tombée à 36,6%, soit le meilleur niveau de la place.

Ce qui explique cette prouesse, un portefeuille clientèle qui a été renforcé de 271 000 nouveaux clients au cours du premier semestre, ce qui a permis à la BCP de franchir la barre des 4 millions de relations. 258 000 nouvelles cartes monétiques ont également été distribuées au cours du semestre, ce qui porte le nombre total à 2,75 millions de cartes. Le réseau de la banque composé de 1 065 agences et 410 autres points de distribution lui a permis d’atteindre ces réalisations.

L’activité crédits n’est pas en reste, puisque la BCP a enregistré une croissance de 11,3% pour un encours qui atteint 172 milliards de DH. De ce fait, la rentabilité a été au rendez-vous, avec un produit net bancaire en hausse de 12,3%, à 5,6 milliards de DH, et un résultat net consolidé en progression de 6%, à 1,6 milliard. Les réalisations à fin 2012 s’annoncent donc déjà satisfaisantes malgré la conjoncture qui ne manque pas d’impacter celles de plusieurs banques de la place.