La BAD finance une station d’alimentation en eau à Oum Azza

Un investissement de 1,8 milliard de DH en partenariat avec l’ONEE.

Dans le cadre de sa coopération avec le Maroc dans le secteur de l’eau, la Banque Africaine de Développement (BAD), en partenariat avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), a participé au financement (à hauteur de plus de 80%) de la nouvelle station d’approvisionnement en eau d’Oum Azza. Cette station s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement de l’approvisionnement en eau potable de la Côte Atlantique, à partir du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah. Le projet consiste en le renforcement de l’approvisionnement en eau potable des populations des villes, ainsi que des centres urbains et ruraux avoisinants, situés sur l’axe Rabat-Casablanca (Rabat, Casablanca, Tamesna, Témara, Mohammédia, Bouznika, Ben Slimane) qui connaissent un développement urbain et touristique important. Le projet permettra le renforcement et l’amélioration de la quantité et la qualité de l’eau potable pour environ 5 millions de personnes, dont près de 700 000 en milieu rural. De même qu’il donnera les moyens à l’ONEE en tant que producteur et distributeur, et aux opérateurs privés, à savoir Lydec et Redal, en tant que distributeurs, d’accompagner l’évolution de la demande des populations des zones concernées jusqu’en 2030. A cette date, ces populations dépasseront les huit millions d’habitants, dont environ un million en milieu rural.

Le coût global actualisé du projet est estimé à près de 170 millions d’euros. A noter que depuis son intervention au Maroc, la BAD a financé 14 opérations dans le secteur de l’eau, pour un montant d’environ 1,1 milliard d’euros (soit près de 12 milliards de DH). Ce qui place la BAD au premier rang des bailleurs de fonds du Royaume dans le secteur de l’eau.