Justice / Procès à distance : 4 403 audiences tenues entre 27 avril et le 24 juillet

Un total de 4.403 séances à distance ont été tenues dans les différents tribunaux du Royaume entre le 27 avril et le 24 juillet, une période durant laquelle 75.203 affaires ont été mises au rôle, a indiqué le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ).

Ainsi, 87.893 détenus ont bénéficié de procès à distance afin de leur épargner tous les risques sanitaires en cette conjoncture exceptionnelle marquée par la propagation du coronavirus, a précisé le Conseil lundi dans un communiqué, mettant en avant le bilan significatif et les indicateurs positifs relevés au cours de trois mois de mise en œuvre de cette opération.

« Autant d’indicateurs qui représentent un stimulant fort pour nous tous, en tant que partenaires, pour s’engager davantage à développer les mécanismes de ce programme, les moyens techniques et humains qui y sont affectés en vue d’atteindre les objectifs escomptés tout en dynamisant les garanties constitutionnelles et légales et en offrant les prestations d’une justice numérique, intégrée et efficiente », souligne-t-on de même source.

En outre, dans un souci d’ouverture et de transparence dans le droit fil de ses approches participative et de communication, le CSPJ se dot fier de l’implication sérieuse et responsable de tous les acteurs et institutions en faveur de la mise en œuvre de ce programme ambitieux qui porte ses fruits aujourd’hui dans un cadre empreint d’harmonie et de collaboration. La mise en œuvre du dispositif de procès à distance dans les différents tribunaux du Royaume, reflète les décisions stratégiques du Royaume pour faire face au répercussions liées à la crise sanitaire mondiale, sachant que l’état d’urgence sanitaire requiert la consécration des principes de bonne gouvernance, de performance pour la gestion du service judiciaire dans le plein respect de la sécurité sanitaire des usagers dans cette période exceptionnelle et la promotion de procès équitables, conclut le communiqué.

(Avec MAP)