Jlec s’introduit en Bourse avant la fin de l’année

Une augmentation de capital d’un milliard de DH.

La Bourse de Casablanca va enfin accueillir une nouvelle entreprise après environ deux ans de calme plat. Il s’agit de Jorf Lasfar Energy Company (Jlec), premier producteur privé d’électricité au Maroc qui devrait rejoindre la cote avant la fin de l’année. Le visa du CDVM est attendu pour la semaine prochaine, selon des sources proches du dossier. L’opération porte sur un montant conséquent : 1milliard de DH. Elle devrait se réaliser à travers une augmentation de capital qui sera précédée par un placement privé auprès des institutionnels d’un montant de 500 MDH. La valorisation de la société aurait abouti à près de 9 milliards de DH, ce qui devrait correspondre à un prix de lancement autour de 450 DH par action. Les banques d’affaires choisies pour l’opération sont Attijari Finances Corp. Société Générale et Upline Corporate Finance.

Jlec, dont le capital est d’un peu plus de 2 milliards de DH, est le principal fournisseur de l’ONEE, couvre près de 38% de la demande nationale et se positionne comme étant la plus grande centrale thermique à charbon indépendante de la région MENA. La compagnie a été créée en 1997 par les sociétés ABB Energy Ventures et CMS Generation qui ont été choisies par l’ONE pour la conception, la construction, le financement et l’exploitation des unités 3 et 4 de la centrale.

C’est en 2007 que Taqa, groupe émirati opérant dans l’énergie, a racheté les participations de CMS Generation et d’ABB Energy Ventures pour devenir actionnaire à 100% de Jlec. En 2011, la société a signé un nouveau contrat de fourniture d’électricité avec l’ONEE relatif à deux nouvelles unités de production, 5 et 6. Pour ce faire, elle a levé un financement de près de 1,4 milliard de dollars auprès d’un consortium bancaire. Les deux contrats ont une durée de vie de 30 ans et prendront fin respectivement en 2027 et 2044.