Intempéries en France: 14 départements en vigilance orange

Quatorze départements situés dans la partie ouest de l’hexagone ont été placés en vigilance orange, vendredi, par l’agence Météo-France.

Cette alerte pour des risques d’orages concerne l’Allier, le Cantal, la Corrèze, la Côte-d’Or, les Côtes-d’Armor, la Creuse, le Finistère, la Loire, la Manche, le Morbihan, la Nièvre, le Puy-de-Dôme, la Saône-et-Loire et l’Yonne, tandis que l’Aisne et l’Oise sont concernés par une vigilance orange pour des risques de crues, précise l’institut météorologique.

Météo-France alerte sur des orages qui circulent en ce début de matinée au large du Finistère, et qui constituent les « prémices de la première vague orageuse », qui doit toucher la Bretagne dans la matinée et traverser la région vers le Nord d’ici l’après-midi.

« Le sud du Finistère et du Morbihan sont particulièrement exposés », préviennent les prévisionnistes de l’institut météorologique.

Une deuxième vague orageuse est attendue dans l’ouest de la Bretagne dans le courant de l’après-midi et doit atteindre la Manche dans la soirée avant de s’évacuer en mer en début de nuit, avec des « phénomènes violents » et une forte activité électrique prévue, de la grêle, des rafales de vent jusqu’à 80 à 90km/h ainsi que de fortes précipitations.

« Sur les deux vagues, les cumuls pourraient localement atteindre 50 L/m² sur la Bretagne, équivalent d’un mois de précipitation sur ces régions », prévient l’institut, ajoutant que la dernière salve orageuse se mettra en place « de l’est du Limousin à l’ouest de l’Auvergne et à la Bourgogne » dans la soirée avec des orages « particulièrement violents », « accompagnés d’une forte activité électrique » et « de grêle assez grosse ».

Météo-France prévoit ainsi de forts cumuls de précipitations ainsi que des rafales de vent de 80 à 100 km/h, « voire localement plus ».

Des intempéries particulièrement violents ont frappé dernièrement plusieurs pays européens, dont l’Allemagne et la Belgique, provoquant des inondations, d’importants dégâts matériels et des dizaines de morts.