Inde : Un député asperge ses collègues de gaz lacrymogène !

Un député indien a fait usage d’une bombe lacrymogène jeudi contre ses collègues dans l’enceinte du Parlement entrainant la suspension d’un débat houleux entre partisans et opposants d’un projet de loi sur la création d’un nouvel Etat au sud du pays.

Selon l’agence de presse indienne Press Trust of India (PTI), plusieurs députés ont dû être évacués à l’hôpital et d’autres ont reçu les premiers soins sur place.

Ces incidents traduisent la vive tension que suscite le projet de création du nouvel Etat, le Telangana, qui naitra d’une partition de l’actuel Andhra Pradesh (sud-est).

Près d’une vingtaine de députés ont été suspendus pour actes de vandalisme, l’un d’eux est soupçonné d’avoir brandi un couteau.

Les troubles ont éclaté lorsque le ministre indien de l’Intérieur, Sushilkumar Shinde, présentait le projet qui aboutira à la scission de l’Andhra Pradesh qui est le cinquième Etat le plus vaste du sous-continent.

Un député de cette région, récemment suspendu par le parti du Congrès au pouvoir et qui s’oppose à la création du nouvel Etat, a alors aspergé ses collègues de gaz lacrymogène.

Pour le ministre chargé des Affaires parlementaires, Kamal Nath, ces échauffourées constituent une grosse tâche sur la démocratie parlementaire, réclamant des sanctions contre les parlementaires auteurs des troubles.

 »La démocratie parlementaire permet d’exprimer des opinions divergentes mais n’autorise pas ce genre de perturbations, ni les tentatives de violence que nous avons vues aujourd’hui », a-t-il ajouté.

L’actuelle session du parlement indien a été perturbée, depuis son début le 5 février, par les opposants à la création du nouvel Etat qui comportera une population de 35 millions sur une zone largement désertique et dont la population se sent jusque-là délaissée.

En vertu du nouveau projet soumis au parlement, la ville de Hyderabad, où sont installés des géants de l’informatique comme Google ou Microsoft ainsi que de grandes sociétés pharmaceutiques, servira de capitale commune des deux Etats pour les dix prochaines années.