Incidents à  l’Université de Fès : 4 étudiants présentés à  la justice

Quatre étudiants, accusés d’être impliqués dans les incidents qui ont secoué le 24 avril la faculté des sciences à  l’université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès entrainant la mort d’un étudiant, ont été déférés dimanche devant le parquet, a-t-on appris de source judiciaire.

Les quatre étudiants, interpellés jeudi, ont été présentés par le procureur général près la cour d’appel de Fès devant le juge d’instruction.

Trois d’entre eux, poursuivis notamment pour « homicide volontaire avec préméditation », ont été placés en détention préventive à la prison de Ain Kadous, alors que le quatrième accusé a été libéré, a-t-on précisé de même source.

De source policière on affirme que l’enquête ordonnée par le parquet sur ces incidents se poursuivait toujours dimanche pour présenter les responsables devant la justice.

L’étudiant Abderahim Hasnaoui avait été tué et deux autres ont été blessées dans des affrontements ayant opposé jeudi dans le campus universitaire de Fès-Dher Mehrez des étudiants des factions « Attajdid Tollabi » et « Annahj démocrati Al Qaidi », selon la Wilaya de Fès.

Ses obsèques se sont déroulées samedi dans la localité d’El Jerf, près d’Errachidia, en présence du chef du gouvernement Abdelilalh Benkirane, du ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, et de la ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun.