Incendie dans un DataCenter en France, la plateforme Rokhas directement touchée

L’un des DataCenters hébergeant une partie de nos serveurs a connu un important incendie dans la nuit du 9 au 10 mars 2021.

Cet incendie massif a endommagé certains bâtiments du DataCenter hébergeant une partie de l’infrastructure Rokhas et de ses services connexes. Cependant, assure-t-on auprès de la plateforme qui gère plusieurs services publics digitalisés, son plan de continuité d’activité a bien fonctionné, «ce qui nous a permis d’éviter la coupure de service. Néanmoins, une période de stabilisation de quelques jours sera nécessaire pour revenir à un état normal», explique-t-on. Dès la déclaration de l’incendie et l’identification de l’impact sur ses serveurs, l’entreprise affirme avoir mobilisé ses équipes pour appliquer le protocole de bascule vers les environnements de repli. Ainsi, les e-services urbanistiques n’ont subi qu’un impact minime et ne connaissent à présent aucune interruption. Le service e-signature qui a connu le matin du 10 mars quelques perturbations a été rétabli et les fonctionnalités de dépôt, traitement et délivrance des autorisations d’urbanisme, sont désormais 100% opérationnelles. A noter, précise-t-on auprès de la plateforme électronique, qu’un délai de propagation de 24h maximum des nouvelles adresses serveurs peut occasionner un problème temporaire de e-signature pour certains utilisateurs. Les e-services économiques ont par contre connu un contretemps lié à la non-accessibilité momentanée des documents attachés aux dossiers déposés depuis janvier 2021, mais il devrait déjà être remis en fonctionnement avec un accès à l’ensemble des dossiers. Les fonds des dossiers déposés entre le 1er janvier 2021 et le 9 mars 2021 deviendront accessibles à partir du 19 mars 2021, date à laquelle les bâtiments non endommagés du DataCenter seront remis en service. Les usagers ayant récemment déposé des dossiers de demandes d’autorisations économiques ont le choix entre attendre le 19 mars 2021 pour un traitement normal ou bien resoumettre leurs dossiers en réintroduisant à nouveau les pièces justificatives. Les nouveaux dossiers qui seront introduits, seront traités quant à eux de façon normale.