Incendie criminel d’une mosquée : Les musulmans de France indignés

C’est avec « la plus grande vigueur » que l’Union des Mosquées de France (UMF) a condamné l’incendie d’origine criminelle dont la Grande Mosquée de Strasbourg a été victime dans la nuit de samedi à  dimanche, 8 et 9 novembre 2014.

Selon l’UMF, les images filmées par les caméras de vidéosurveillance montrent un individu à visage dissimulé en train de mettre en feu le portail principal du lieu de culte musulman.

Malgré les dégâts causés par l’incendie et l’inquiétude suscitée par « cet acte criminel », la rencontre inter-religieuse programmée ce dimanche 9 novembre 2014 dans la Grande Mosquée de Strasbourg, dans le cadre des sacrées journées, a été toutefois maintenue.

La participation à cette rencontre de plus de huit cents personnes de différentes confessions est une preuve supplémentaire de cet engagement partagé de la Grande Mosquée contre la haine et la violence.

L’UMF a appelé les pouvoirs publics à mobiliser tous les services concernés afin que l’auteur de cet acte criminel soit identifié au plus vite et sanctionné avec la plus grande sévérité. Elle a également invité les musulmans de France à la vigilance et à la sérénité et exprimé sa solidarité avec l’ensemble des musulmans de France fortement indignés par cet acte odieux. 

Une enquête a été diligentée pour identifier l’auteur de cet incendie volontaire.