Immobilier : Crédit Agricole du Maroc lance le crédit « Sakan Qaraoui »

Mouvement de fond de ces dernières années qui s’est accéléré ces derniers mois, les citadins manifestent de plus en plus d’intérêt envers le milieu rural. Pour les accompagner, la « banque verte » vient de mettre au point un programme dédié, un crédit pour habitat rural.

Les exigences sanitaires imposées par la pandémie de la Covid-19, notamment la période de confinement, ont engendré chez les populations urbaines un vrai besoin de retour aux sources, de connexion avec la nature et une envie viscérale d’air pur.

Mouvement de fond de ces dernières années qui s’est accéléré ces derniers mois, les citadins manifestent de plus en plus d’intérêt envers le milieu rural. La campagne et la pleine nature représentent désormais pour beaucoup un lieu idéal pour se ressourcer et nombreux sont ceux qui souhaitent y passer de plus en plus de temps soit en s’y installant définitivement ou dans le cadre d’une résidence secondaire.

Banque engagée à l’écoute des besoins de l’ensemble des marocains, trait d’union entre le rural et l’urbain, le GCAM se mobilise pour accompagner cette nouvelle tendance et répondre aux attentes des citoyens, indique un communiqué de l’institution bancaire.

Ainsi, la Banque verte innove en lançant un nouveau concept inédit de crédit immobilier en milieu rural baptisé « Sakan Qaraoui ».

« Sakan Qaraoui » est un crédit habitat qui permet aux urbains d’acquérir un terrain en milieu rural, de construire un logement en milieu rural et de procéder aux aménagements et doter le terrain des équipements nécessaires.

Afin de s’adapter aux spécificités liées à ce type d’investissements, qui se font généralement par étapes selon la capacité de financement du porteur du projet et sont échelonnées dans le temps, Sakan Qaraoui est octroyé par tranches afin de correspondre à la réalité du terrain.

Ce concept, que la Banque veut respectueux de la nature, à l’image de sa vocation de promoteur du développement durable, encouragera fortement les investissements à tendance écologique. En effet, pour être éligibles à ce financement, les projets devront comporter une composante visant à préserver l’environnement telle que des installations à base d’énergie solaire, des installations promouvant l’économie d’eau, des cultures biologiques ou sans pesticides…