HCP: Hausse de la demande intérieure de 3,5% au 1er trimestre 2021

La demande intérieure a progressé de 3,5% au premier trimestre 2021 au lieu de 0,1% la même période de l’année 2020, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Cette demande a ainsi contribué pour 3,8 points à la croissance économique nationale au lieu de 0,2 point, indique le HCP dans une note d’information sur la situation économique nationale au cours du T1-2021.

Dans ce cadre, les dépenses de consommation finale des ménages ont connu une hausse de 2,4%, contribuant pour 1,5 point à la croissance, fait savoir la même source, ajoutant que la consommation finale des administrations publiques a affiché une augmentation de 6,2%, avec une contribution à la croissance de 1,3 point.

L’investissement brut (formation brute de capital fixe et variation de stocks) a, de son côté, enregistré une augmentation de 4,1%, avec une contribution à la croissance de 1 point.

En revanche, le HCP relève que les échanges extérieurs de biens et services ont dégagé une contribution négative à la croissance, se situant à 2,8 points au lieu d’une contribution positive de 0,7 point le même trimestre de l’année précédente.

Les exportations ont affiché un repli de 10,8% au T1-2021 avec une contribution négative à la croissance de 3,9 points, tandis que les importations de biens et services se sont repliées de 2,5% (contribution positive de 1,1 point).

Ladite note fait aussi état d’une amélioration du besoin de financement de l’économie pour se situer à 4,4% du PIB. Aux prix courants, avec la hausse du PIB de 1,8% et l’augmentation des revenus nets reçus du reste de monde de 86,4%, le revenu national brut disponible a connu une progression de 4,7% au T1-2020.

Compte tenu de la hausse de 3,7% de la consommation finale nationale en valeur au lieu de 5,4% enregistrée une année auparavant, l’épargne nationale s’est située à 26,1% du PIB au lieu de 24,6%.