HCP : Hausse de 2,4 points de l’Indice de Confiance des Ménages au deuxième trimestre 2015

L’Indice de Confiance des Ménages (ICM), a cours du deuxième trimestre de 2015, aura enregistré une hausse de 2,4 points par rapport au premier trimestre de 2015 et de 2,1 points par rapport au même trimestre de l’année 2014, indique le Haut-commissariat au plan (HCP).

Au deuxième trimestre de 2015, l’ICM s’établit à 76,1 points, contre 73,7 points un trimestre auparavant et 74 points le même trimestre de l’année passée, précise le HCP dans sa note relative aux résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménages. 

Selon la note du HCP, l’opinion des ménages sur l’évolution passée du niveau de vie s’est améliorée au deuxième trimestre de 2015 et a atteint son plus haut niveau depuis près de sept ans, précisant que le solde qui la synthétise gagne 1,3 point par rapport au trimestre précédent et 4,9 points par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Pour ce qui est des perceptions par les ménages de l’évolution future du niveau de vie, elles ont connu la même tendance, enregistrant une amélioration de 1,5 point par rapport au trimestre précédent et de 5,8 points par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Concernant le chômage, 74,9% des ménages s’attendent à une hausse du nombre de chômeurs pour les 12 mois à venir contre 7,8% qui pensent le contraire, note le HCP, ajoutant qu’avec un niveau négatif de -67,1 points, le solde de cet indicateur recule de 1,9 point par rapport au trimestre précédent et de 0,6 point par rapport au même trimestre de l’année précédente. 

Plus de la moitié des ménages marocains (56,2%) considèrent, au deuxième trimestre de 2015, que le moment n’est pas opportun pour faire des achats de biens durables, alors que 20,2 pc pensent le contraire.

Le solde relatif à cet indicateur s’établit ainsi à -36 points en amélioration d’un point par rapport au trimestre précédent et en dégradation de 7,1 points par rapport au même trimestre de 2014. 

Pour 57,8% des ménages, leurs revenus couvrent leurs dépenses, alors que 35,1% d’entre eux déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 7,1% affirment pouvoir épargner une partie de leur revenu. Le solde de l’indicateur relatif à la situation financière actuelle des ménages s’établit, ainsi, à un niveau négatif de -28,0 points, en amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent (+4,4 points) qu’au même trimestre de 2014 (+1,7 point).

Quant aux perceptions des ménages sur l’évolution passée de leur situation financière personnelle, elles ont connu une amélioration de 6,8 points par rapport au trimestre précédent et de 3,1 points par rapport au même trimestre de 2014.

Pour l’évolution future de leur situation financière personnelle, les opinions des ménages ont connu la même tendance avec une amélioration de 4,1 points par rapport au trimestre précédent et de 6,9 points par rapport à un an auparavant.

Par ailleurs, les ménages sont moins pessimistes quant à leur capacité future d’épargner. Au deuxième trimestre de 2015, 83,7% des ménages estiment ne pas pouvoir épargner au cours des 12 prochains mois contre 16,3 pc qui affirment le contraire. 

Ainsi, l’opinion des ménages sur leur capacité d’épargne s’améliore aussi bien par rapport au trimestre précédent qu’au même trimestre de 2014. Le solde correspondant gagne 2,4 points et 2,8 points durant ces deux périodes respectives.

Au deuxième trimestre de 2015, plus de 86% des ménages estiment que les prix des produits alimentaires ont augmenté durant les 12 derniers mois, 13,1% jugent qu’ils ont stagné et 0,8 pc croient qu’ils ont baissé. Avec un niveau de -85,3 points, le solde de cet indicateur s’est amélioré de 1,9 point par rapport au trimestre précédent et s’est détérioré de 1,2 point par rapport au même trimestre de 2014.

S’agissant des perspectives d’évolution des prix des produits alimentaires, 77% des ménages pensent qu’ils continueront à augmenter dans le futur contre 21,6 pc qui prévoient leur stagnation et 1,4% leur baisse. 

Avec -75,6 points, le solde relatif aux perspectives d’évolution des prix gagne 1,6 point par rapport au trimestre précédent et 2,4 points par rapport au même trimestre de 2014.