Hausse du prix des spiritueux

26 députés sur les 27 membres de la commission des finances de la deuxième chambre ont voté lundi 16 décembre pour la hausse du prix des liqueurs. Celui-ci passe ainsi de 500 à  700 dirhams l’hectolitre.

Cette mesure concerne les spiritueux tels que les whiskey et le champagne, jugés par les députés comme étant des produits de luxe.

Toutefois, cette hausse épargnera les bières et les vins, « pour ne pas impacter le pouvoir d’achat des couches modestes », argumente Mohammed Daida coordinateur des conseillers de l’opposition.

La nouvelle disposition devrait être mise en application dès l’année prochaine, après l’adoption du projet de loi de finance 2014.