Hausse de 7% des débarquements de la pêche côtière

Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint plus de 5,46 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2016, soit plus de 1,15 million de tonnes, enregistrant ainsi une amélioration de 11% en termes de poids et 7% en valeur par rapport à la même période de l’année 2015, selon l’Office national des pêches (ONP).

Les débarquements des poissons pélagiques se sont élevés à plus de 2,37 MMDH à fin octobre 2016, contre environ 2,23 MMDH une année auparavant, soit une hausse de 6% en valeur, précise l’ONP dans ses dernières statistiques sur la pêche côtière et artisanale au Maroc pour les dix premiers mois de 2016.

Cette performance est imputable à l’augmentation de la valeur des débarquements du maquereau, d’espadon, du chinchard, des sardines, du Thon et du Sabre respectivement de 35%, 12%, 11%, 9%, 6% et 1%, explique l’Office.

Concernant les algues, elles ont affiché une nette hausse de 57% en valeur, s’établissant à plus de 85,39 millions de dirhams (MDH), grâce à une amélioration de 50% en poids, relève l’ONP.

Pour leur part, les crustacés ont progressé de 16% en valeur à environ 250,83 MDH, tandis que leur poids a évolué de 15%, indique l’ONP, notant que les céphalopodes ont, quant à eux, enregistré une augmentation de 11% en valeur à plus de 1,57 MMDH, alors que leur poids s’est accru de 8%.

S’agissant des échinodermes-oursins, leur valeur s’est améliorée de 9% à 818.000 dirhams, alors que leur poids s’est accru de 6%, ajoute la même source. Pour ce qui est du poisson blanc, sa valeur est restée quasiment inchangée à 1,17 MMDH, mais son poids a diminué de 1% à 66.747 tonnes, souligne l’ONP. En revanche, les Coquillages ont accusé une baisse de 12% en termes de valeur pour s’établir à 2,89 MDH, en raison d’une chute de 25% de son poids. Au niveau des ports, les entrées portuaires méditerranéennes se sont dégradées de 10% en termes de poids, et de 11% en termes de valeur à fin octobre 2016 par rapport à la même période une année auparavant, se chiffrant à près de 286,37 MDH contre plus de 322,44 MDH.

Les débarquements de la pêche côtière et artisanale de l’Atlantique ont, quant à eux, augmenté de 12% en poids et de 8% en termes de valeur à plus de 5,18 MMDH durant les dix premiers mois de 2016, contre 4,79 MMDH un an plutôt.