Hassad : pourquoi tout le monde proteste ?

Il a pu réaliser ce qu’aucun ministre n’a pu faire avant lui. Mohammed Hassad a validé le mouvement de près de 24 000 enseignants sur 51 000 demandes de mutation.

Un exploit ! Dans le passé, sur le même nombre, le ministère ne satisfaisait pas plus de 8 000. Bien plus, sur l’ensemble des demandes de mutation satisfaites, 90% des enseignants ont été affectés non pas dans les villes demandées, mais dans les établissements souhaités. Pourtant, le ministre dit ne pas comprendre pourquoi il fait l’objet de tant de critiques. En effet, il est la cible des députés PJD, pour des raisons politiques, et de son syndicat, l’UNTM, qui projette déjà une guerre dans le secteur.