Haj Brahim Id Hali Bicha n’est plus, un autre capitaine de l’industrie soussie s’est éteint

C’était un homme d’affaires prospère et surtout un grand mécène. Il était connu pour son soutien aux écoles d’enseignement originel et aux associations de développement local. 

Quelques mois après le décès de Belhassan, voici un autre grand acteur économique de la région de Souss qui tire sa révérence. Grand mécène, très connu pour ses multiples actions de bienfaisance, Haj Barhim Id Hali que tout le monde a connu sous son autre nom « Bicha » s’est éteint, ce dimanche à l’Hôpital américain de Paris à 11h30 du matin, à l’âge de 89 ans. Il est décédé des suites d’une infection dûe au stade avancée de la maladie du parkinson dont il souffre depuis quelque temps. Feu Haj Brahim Bicha est connu dans toute la région de Souss principalement pour ses actions en faveur des « Medresas », les célèbres écoles d’enseignement originel très répandues dans la région. Il n’hésitait pas non plus de son vivant de venir en aide à tout moment aux associations de développement local.

Le Groupe Bicha qu’il a fondé est l’une des grandes entreprises les plus dynamiques, mais également les plus discrètes qui opèrent dans la région de Souss. C’est un groupe diversifié qui opère principalement dans l’agroalimentaire avec des unités de conditionnement et de conserve de produits de la mer et des fruits et légumes. Il est également dans l’immobilier, dans le négoce et la distribution, dans le gaz et le carburant ainsi que dans la distribution automobile. Le  chiffre d’affaires du groupe est réalisé dans de grandes proportions par les exportations, à destination de l’Europe, des Etats-Unis, de l’Amérique latine, de l’Afrique et du Moyen-Orient.