Haïti : l’ex-président Aristide convoqué par la justice

La justice soupçonne l’ancien chef de l’Etat, renversé en 2004, d’être mêlé à  une affaire de trafic de drogue.

L’ancien président haïtien Jean Bertrand Aristide (2001-2004) a été convoqué à se présenter mercredi, 13 août 2014, devant un juge d’instruction pour son implication présumée dans une affaire de blanchiment et de trafic de drogue. Une trentaine de personnes sont visées par l’enquête confiée au cabinet du juge d’instruction, dont des proches de M. Aristide et des anciens dignitaires de son régime, qui sont également sous le coup d’une interdiction de départ. Après le renversement d’Aristide en 2004 par une insurrection armée, une institution administrative avait ouvert en 2005 une enquête sur la gestion du gouvernement de M. Aristide concluant à des détournements de fonds publics estimés à plusieurs dizaines de millions de dollars.

Depuis son retour d’exil en 2011 M. Aristide a déjà été entendu en 2013 par la justice, dans le cadre d’une enquête sur l’assassinat d’un journaliste en 2000, qui a conduit à l’inculpation de plusieurs proches de l’ex-président.