Grosse prise de valeur en vue pour l’action BCP

La prise de participation dans les BPR dopera les fondamentaux de l’organe central.

L’information est capitale mais, étonnement, elle ne fait l’objet que d’un traitement confidentiel jusqu’à présent. Le projet de loi de réforme du Crédit Populaire du Maroc devrait sensiblement augmenter la valeur de la Banque Centrale Populaire, entité cotée en bourse. Le nouveau cadre légal qui devrait être adopté au plus tard durant la session parlementaire du printemps prévoit en effet que la BCP monte à au moins 51% dans le capital des Banques Populaires Régionales (BPR), ce qui devrait induire une prise de valeur systématique de l’organe central coté. De combien ? Beaucoup de paramètres restent actuellement à déterminer pour répondre à cette question, notamment le prix auquel se fera la prise de participation, comme l’expliquent les sociétés de bourse, bien conscientes de l’ampleur de la future opération. Ces dernières s’affairent d’ailleurs actuellement à anticiper les retombées de la prise de participation et elles devraient émettre dans les prochaines semaines des notes sur la question pour leurs clients.

Ce qui est sûr, c’est que le cours de l’action BCP est appelé à emprunter une trajectoire ascendante. L’on se souvient en effet que lors de l’absorption de la BPR de Casablanca par la BCP en 2010, le titre de l’action a réalisé un véritable rallye boursier avec une augmentation de plus de 70% engrangée la même année. Cette appréciation trouve bien évidemment son origine dans le renforcement des fondamentaux de l’organe central, successivement à l’absorption. Cet effet devrait être décuplé à présent qu’il s’agit pour la BCP de prendre d’un coup des participations dans 10 BPR, dont certaines rivalisent par leur taille avec l’organe central. C’est le cas par exemple de la banque régionale de Rabat qui draine à elle seule 10% des ressources du groupe et qui affiche un produit net bancaire de 1,1milliard de DH.