Grèce: Interception de près de 2500 migrants au large de la mer Egée en 4 jours

Les garde-côtes grecs ont intercepté 2492 migrants clandestins, entre vendredi et lundi matin, au large des côtes des îles grecques, ont annoncé lundi les autorités grecques.

Les migrants en provenance du Moyen Orient, d’Afrique et d’Asie, qui tentaient de se rendre en Europe par embarcations de fortune, ont été interceptés au cours de 70 opérations menées par la garde côtière grecque près des îles de Lesbos, Chios, Samos, Agathonissi, Farmakonissi, Kos et Symi proches de la Turquie.

Selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, près de 300.000 personnes ont franchi la Méditerranée cette année, dont près de 181.500 vers la Grèce et 108.500 vers l’Italie, 

es ministres de l’Intérieur des pays de l’Union européenne vont tenir une réunion le 14 septembre à Bruxelles, à un moment où l’Europe tente de trouver des solutions communes face à l’aggravation de la crise migratoire.

La convocation de cette réunion des 28 Etats membres de l’UE intervient quelques heures après l’appel commun dans ce sens de l’Allemagne, de la France et du Royaume-Uni, qui ont souligné la nécessité de prendre des mesures immédiates pour faire face au défi constitué par ces flux migratoires .

Ils ont également demandé que soient mis en place d’urgence des centres d’accueil en Italie et en Grèce afin de procéder à l’identification des demandeurs d’asile et des migrants illégaux, et appelé à l’établissement d’une liste commune européenne énumérant les pays d’origine sûre dont les migrants ne sont pas considérés à priori comme demandeurs d’asile.