Ghassoul : l’appel à  manifestation d’intérêt relancé

Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? L’appel à  manifestation d’intérêt relatif à  la concession du droit de la recherche, l’extraction, le traitement, la valorisation et la commercialisation du ghassoul vient d’être relancé.

Principales nouveautés, les conditions prévues dans le cahier des charges, et décriées dans l’AMI précédent, ont été revues. Ainsi, le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique a supprimé l’obligation d’expérience prévue initialement comme condition pour postuler à l’appel à manifestation d’intérêt. De même, le champ des exploitants éventuels a été étendu avec la réduction du capital minimum exigé. Ainsi, au lieu des 2 millions d’euros prévus, le nouveau cahier des charges impose un capital de 600 000 DH seulement.