Ftour / débat : « Pourquoi est-il si difficile, pour un Directeur Général, de recruter un bon DRH ? ».

L’Association marocaine de Conseil en Recrutement (AMCR) organise, mardi prochain à  Casablanca, un ftour débat sur le thème « Pourquoi est-il si difficile, pour un Directeur Général, de recruter un bon DRH ? ».

Cette rencontre qui sera organisée en partenariat avec la Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraites (CIMR) et l’Association de gestionnaires et formateurs du personnel (AGEF), sera l’occasion de débattre des attentes de l’entreprise vis-à-vis de sa direction des ressources humaines et du champ d’action de cette direction importante au sein de l’entreprise.

Les participants devront répondre à plusieurs interrogations, notamment le jeu des rôles entre le directeur général de l’entreprise et son DRH, « Est-ce que le DRH doit ressembler à son DG ? », « Y a-t-il suffisamment de bons DRH au Maroc ? », « Est-ce que le DRH peut dire Non à son DG ? » et « Quelle est la valeur ajoutée des cabinets dans le recrutement de ce type de profil ? ».

Pour Hamid El Otmani, président de l’association marocaine de conseil en recrutement, ces interrogations interpellent particulièrement les cabinets de recrutement qui sont souvent sollicités pour choisir pour le compte des entreprises les cadres dirigeants, notamment les directeurs des ressources humaines.

Le choix des DRH, a-t-il précisé, est une lourde responsabilité pour le cabinet de recrutement et un défi pour le chef d’entreprise car il s’agit d’une fonction transversale et stratégique qui touche à toute la vie sociale de l’établissement (recrutement, formation, rémunération, rentabilité, optimisation, motivation, plans sociaux / paix sociale etc ).

Créée en 2013, l’association marocaine de conseil en recrutement se fixe pour objectif majeur la structuration et la professionnalisation du secteur de recrutement au Maroc. Elle vient de renouveler son bureau et d’accueillir de nouveaux adhérents. 

L’AMCR vise également à rassembler les professionnels du métier qui partagent les mêmes règles déontologiques au sein d’une même structure et à développer la qualité des prestations au profit des candidats et des entreprises. L’association vient de signer un projet de partenariat avec la CGEM et l’AGEF et publiera à l’occasion de cet événement ses engagements de service auprès de ses clients.