Frais bancaires : hausse de 5% depuis 2011

Chers, exagérés, injustifiés… Les frais et commissions prélevés par les banques suscitent diverses réactions auprès de la clientèle.

A-t-on raison de s’en plaindre ? Jusqu’à présent, il n’existe aucun indicateur objectif qui permet d’évaluer ces coûts dans leur ensemble. La Direction de la supervision bancaire de Bank Al-Maghrib comble en partie ce vide en mettant en place un indice des prix des services bancaires (IPSB). Cet indicateur basé sur un panier de services usuels (package de base, frais de tenue de compte…) permet aujourd’hui de retracer l’évolution des prix des prestations bancaires sur les trois dernières années. Il en ressort une progression de 5% du tarif de ces services entre 2011 et 2013. Le dispositif de BAM ne dit pas en revanche le montant moyen de frais payés par les clients.