FIAL 2013 : Forte affluence sur le stand marocain au Gabon

Le Stand marocain à  la Foire internationale agricole de Libreville (FIAL-2013) a été pris d’assaut mardi, au deuxième jour de cette première édition dont le Royaume est l’invité d’honneur, par un grand public venu découvrir la richesse et la diversification des produits marocains exposés.

Des fins connaisseurs ou de simples curieux, Gabonais et de diverses nationalités, parmi lesquels des professionnels à la recherche de contacts directs avec les exposants, sont venus en masse explorer l’offre marocaine.

Le stand marocain met en valeur le savoir-faire du Royaume dans les différents secteurs et métiers de l’agriculture, des techniques de l’irrigation à goutte-à-goutte, dont la promotion est assurée sur place par des ingénieurs et techniciens spécialisés, des produits de terroir représentés par diverses associations et coopératives, en passant par des établissements universitaires spécialisés.

Plusieurs entreprises et sociétés opérant dans le secteur agricole ont fait le déplacement à Libreville pour promouvoir leurs produits ou activités et tenter de convaincre des clients potentiels dans la perspective de conquérir le marché gabonais, grande porte vers toute la sous-région.

Le stand est aussi une vitrine pour la promotion des produits de terroir auprès des professionnels et des consommateurs africains.

Huile d’argan, huile d’olives, dattes, safran, miel…, les produits exposés attirent des foules nombreuses. Ils sont présentés par une dizaine d’exposants représentant une centaine de coopératives de cinq régions du Maroc.

« Le souci ici pour ces petits agriculteurs n’est nullement d’écouler leurs produits. C’est la promotion de ces produits auprès d’une nouvelle clientèle potentiellement accessible qui demeurer notre objectif majeur », a déclaré à la MAP le directeur du développement des produits de terroir à l’Agence du développement agricole, Idriss Ettabaa.

« Leur présence dans cette foire est à même de leur faciliter la tâche pour qu’ils trouvent un accès aux marchés de la région et c’est là notre mission entre autres de les aider et les accompagner en ce sens », a-t-il insisté.

La foire agricole internationale de Libreville a été inaugurée lundi par le Premier ministre gabonais Raymond Ndong Sima, en présence du ministre marocaine de l’agriculture de la pêche maritime, Aziz Akhannouche, qui a exposé à cette occasion l’expérience marocaine dans le domaine agricole à travers le Plan Maroc Vert.

Intervenant à cette occasion, M. Akhannouch a souligné que le secteur agricole constitue l’un des piliers majeurs de la coopération entre le Maroc et le Gabon, tout en rappelant la solidité des liens entre les deux pays, des liens qui, a-t-il noté, trouvent leur origine dans les fortes relations d’amitié existant entre Son Excellence le Président Ali Bongo Odimba et Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

A travers cette foire, qui se poursuivra jusqu’au 27 courant, les pouvoirs publics au Gabon cherchent à rendre leur agriculture plus attractive en conciliant les multiples atouts dont dispose le secteur, en vue d’assurer une autonomie alimentaire.

Autrefois secteur indispensable de l’économie nationale avec une contribution de 32 pc au PIB national il y a 30 ans, l’agriculture a perdu de sa verve tellement elle ne représente plus que 2 pc du PIB local.

Le programme comprend la tenue, en parallèles, des premières assises nationales de l’agriculture, en présence d’experts, universitaires et techniciens qui auront à réfléchir sur la concrétisation du nouveau modèle que veut se donner le Gabon dans le domaine de l’agriculture.