Fès, Settat et Casablanca, les villes où la vie est plus chère

Les trois villes ont connu, pendant l’année 2019, les hausses les plus importantes de l’Indice des prix de la consommation (IPC) annuel devenant ainsi les villes où le coût de la vie est plus cher.

C’est ainsi que, selon le HCP, il été enregistré à Fès un IPC de 1,2%, à Settat il est de 1,0% et de 0,7% à Casablanca. En revanche, une baisse de l’IPC a été enregistrée à Oujda avec 0,3%. Globalement, les boissons alcoolisées et tabac, l’enseignement et les loisirs et la culture ont connu la plus grande hausse des prix pendant l’année écoulée. C’est ainsi que les prix des premiers se sont renchéris de 15,1% alors que les frais de l’enseignement ont grimpé de 3,1% et les loisirs et la culture ont pris 1,5%.

Dans une tendance haussière globale, soit une hausse annuelle de 0,2% de l’IPC, seuls les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées ont enregistré une baisse de 1,3%.D’après le HCP, sur cette base, l’indicateur d’inflation sous-jacente aurait connu une hausse de 1,0% au cours de l’année 2019 par rapport à l’année 2018.