Faut-il défiscaliser le Fonds de garantie des dépôts bancaires ?

C’est une petite aberration fiscale que subit le Fonds commun de garantie des dépôts. Ce mécanisme dont le rôle est de dédommager les clients de banques défaillantes est soumis à  un taux d’imposition de droit commun.

Celui-ci s’applique aux revenus des placements effectués pour faire fructifier les ressources du fonds estimées actuellement à plus de 18 milliards de DH. Bon an mal an, ce sont 200 MDH qui sont donc ponctionnées au titre de l’impôt. Un non-sens, pense-t-on au sein de la Banque centrale, étant donné que le système vise à éviter à l’Etat de devoir mettre la main à la poche en cas de défaillance d’une banque. Le comble est qu’en plus le fonds finance le Budget de l’Etat puisque ses ressources sont quasi intégralement investies en bons du Trésor…