Fausse alerte à  la bombe dans un avion à  l’aéroport de New-York

Après l’atterrissage de l’appareil en début d’après-midi, les autorités de l’aéroport, qui avaient reçu un appel téléphonique prévenant de la présence d’une bombe sur l’avion, ont évacué les 200 passagers ainsi que tous les membres de l’équipage.

Un avion d’American Airlines provenant de Barcelone a été évacué dimanche 30 novembre 2014 à l’aéroport international John F Kennedy de New York, sa destination finale, à la suite d’une alerte à la bombe.

Après l’atterrissage de l’appareil en début d’après-midi, les autorités de l’aéroport, qui avaient reçu un appel téléphonique prévenant de la présence d’une bombe sur l’avion, ont évacué les 200 passagers ainsi que tous les membres de l’équipage.

Le Boeing 767 a ensuite été remorqué dans un endroit sûr de l’aéroport, avant d’être passé au peigne fin, aussi bien que les bagages, par les autorités de l’aéroport, l’escouade anti-bombe et les agents de police accompagnés de chiens renifleurs.

Aucun engin explosif n’a finalement été découvert et les pompiers de New York (New York Fire Department) ont indiqué sur leur compte Twitter que la situation était « sous contrôle ». Les autorités ont immédiatement ouvert une enquête pour déterminer la source de l’appel.