Exploitation pétrolière : « La présence de British Petroleum témoigne de l’attractivité du Maroc » (Amara)

L’intérêt manifesté au Maroc par British Petroleum, classée troisième société pétrolière au niveau mondial, témoigne de l’attractivité du Maroc auprès des investisseurs de renommée internationale, a affirmé le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara.

« Nous ne ménagerons aucun effort pour accompagner ce partenariat prometteur et lui assurer plein succès », a indiqué le ministre, lors d’un entretien avec les représentants des deux groupes d’exploration pétrolière, British Petroleum (BP) et l’américain KosmosEnergy (Kosmos), en présence de la directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), Amina Benkhadra.

M. Amara a précisé que son ministère « reste toujours disposé à encourager et promouvoir l’exploration pétrolière au Maroc ».

Lors de cette entrevue, BP a présenté au ministre le programme de travail établi avec Kosmos dans le cadre du partenariat avec l’ONHYM et qui porte actuellement sur 3 permis à Essaouira, FoumAssaka et Tarhazoute.

Ces blocs se situent à une profondeur d’eau de 3 000 mètres et couvrent ensemble une superficie d’environ 25 000 km2.

Le bloc Tarhazoute, pour lequel un accord pétrolier a été signé entre ONHYM et KOSMOS le 10 octobre dernier, permettra une exploration intégrée sur une partie importante du bassin d’Agadir, l’un des derniers bassins inexplorés au large des côtes atlantiques, dans la mesure où il se situe à proximité des blocs Essaouira et FoumAssaka.

Ce partenariat prévoit de commencer les opérations de forage sur le bassin d’Agadir au cours du premier semestre de 2014.