Exécution de la LF-2021: L’Etat a dépensé plus qu’il n’avait prévu

Les charges totales de l’État ont atteint 506,3 milliards de DH au terme de l’année écoulée, soit un taux de réalisation de 106,4% des prévisions de la loi de finances. Le déficit budgétaire s’établit ainsi à plus de 63 MMDH.

Selon un rapport qui vient d’être publié par la Trésorerie générale du Royaume, l’exécution de la Loi de finances (LF) à fin décembre 2021 laisse, en effet, apparaitre un solde budgétaire négatif de 63,6 milliards de DH.
Ce déficit résulte de ressources ordinaires (hors recettes d’emprunts) de 393,3 MMDH et de charges (hors amortissements de la dette) de 456,9 MMDH, précise la TGR dans son rapport trimestriel sur l’exécution de la LF-2021.
Compte tenu de recettes d’emprunts de 91,5 MMDH et d’amortissements de la dette de 49,4 MMDH, l’exécution de la loi de finances dégage un excédent des charges sur les ressources de 21,5 MMDH, fait savoir la même source.
Le rapport fait également ressortir que les ressources globales de l’État durant le quatrième trimestre 2021 ont atteint 484,8 MMDH, soit un taux de réalisation de 112,2% des prévisions de la loi de finances, notant que les arriérés de remboursement de la taxe sur la valeur ajoutée et les demandes de restitution de l’impôt sur les sociétés (IS) ont été respectivement de 42,2 MMDH et de 4,5 MMDH à fin décembre 2020.