Epson et le FIAV : La technologie au service des arts numériques

Après une édition virtuelle en 2020, c’est le grand retour à la scène pour la 27ème édition du Festival International d’Art Vidéo de Casablanca (FIAV), ce rendez-vous des férus d’art et de création numérique qui se déroule du 23 au 27 novembre 2021 à Casablanca, Rabat et Marrakech.

Ce festival vient ancrer le numérique et la digitalisation dans la pureté et la splendeur de la création artistique. En effet, à l’ère du digital, c’est la révolution de l’expérience artistique. L’art et le numérique se conjuguent pour former un duo qui transcende les limites de la créativité ouvrant ainsi la voie vers un univers d’innovation et de réflexion.

Cette année, indiquent les organisateurs, le FIAV a bénéficié du soutien d’Epson, leader mondial de la technologie et de l’innovation. Ce partenariat s’inscrit dans la démarche globale engagée par le premier fabricant mondial de projecteurs de soutenir toutes initiatives visant l’innovation technologique et l’évolution de la création numérique, aujourd’hui composante majeure du développement culturel.

A travers les solutions Epson,  poursuit la même source, les artistes peuvent repousser les limites de leur pratique et développer de nouvelles approches par le biais de l’image, de la vidéo ainsi que des arts sonores et électroniques.

C’est dans cet esprit qu’Epson a soutenu le spectacle d’ouverture du FIAV, une création originale et hybride entre danse et art numérique, intitulée Maraya Arrouh (miroirs de l’âme), production issue de la collaboration entre le FIAV, l’Institut Français de Casablanca et les compagnies  K. Danse et Col’jam. Le projecteur laser Epson de 12000 Lumens mis à disposition des artistes a magnifié l’œuvre en lui conférant un attrait particulier, suscitant l’émerveillement des spectateurs.

Ahlam El Morsli, chorégraphe et co-fondatrice de la compagnie Col’Jam annonce à ce sujet « A partir du moment où nous avions pu utiliser le vidéo projecteur Epson, le spectacle a pris sa réelle dimension. Une image brillante et bien définie a projeté l’hybridation entre la danse et l’art numérique vers de nouveaux sommets qui font hommage à la réalisation dans son ensemble. Ce nouveau dispositif technologique connecté à nos ordinateurs permettra au spectacle de rencontrer de larges publics au Maroc et à l’international.»

La technologie de projection laser compacte, polyvalente et de luminosité élevée d’Epson a également été fournie à deux autres projets artistiques. La performance intitulée ‘’À la lueur de l’ombre’’, de Louis-Robert Bouchard (Rhizome). Un spectacle multidisciplinaire alliant la musique, l’art  audio, la projection vidéo, la danse et la poésie. Dans le domaine des installations immersives et interactives, la création « Les Solos prêts-à-porter » de Karine Ledoyen (Danse K par K), a aussi disposé des projecteurs Epson pour offrir une expérience inédite aux spectateurs qui ont vu se déposer au creux de leurs mains les différentes projections.

Joseph Valleau, Directeur des ventes Epson Afrique du nord & Dom Com, souligne d’ailleurs que «La gamme de projecteurs laser Epson s’est considérablement élargie ces dernières années, et s’étend désormais de 2 000 à 30 000 lumens. En tant que leader du marché de la technologie 3LCD, Epson continue d’améliorer ses projecteurs laser haute luminosité avec des solutions d’affichage encore plus compactes et plus performantes. Cette gamme offre des applications d’affichage encore plus efficaces, pratiques et créatives pour le commerce, l’entreprise, l’hôtellerie et le divertissement. »

Le partenariat entre Epson, qui vient de fêter ses 20 ans en tant que 1er fabricant mondial de projecteurs, et le FIAV qui approche sa 3ème décennie œuvrant dans le développement des arts numériques au Maroc et dans la région va certainement donner naissance à d’autres projets.

« Nous sommes très heureux de notre partenariat avec Epson. Ils n’ont pas hésité à prêter main forte à la 27ème édition du Festival International d’Art Vidéo de Casablanca (FIAV) dès le moment où nous les avons sollicités. Nous les remercions vivement de nous avoir fourni du matériel de vidéo  projection de dernière technologie qui a indubitablement magnifié les œuvres présentées au festival que ce soit les performances, spectacles ou installations immersives et interactives. Les artistes sont unanimes, sans la technologie Epson le rendu des différentes créations n’aurait certainement pas eu le même effet.  » annonce Majid Seddati, Directeur artistique du FIAV.