Enquête sur les explosions en Chine : Arrestation d’une douzaine de personnes

La police chinoise a arrêté une douzaine de personnes dans l’enquête sur les deux explosions survenues il y a deux semaines à  Tianjin (nord-est de la Chine), et causant la mort d’au moins 139 personnes, a annoncé jeudi l’agence de presse officielle Chine nouvelle.

Parmi les personnes accusées, il y a le président, le vice-président et trois autres dirigeants de l’entreprise propriétaire de l’entrepôt où étaient stockés les produits chimiques à l’origine des déflagrations, a précisé Chine Nouvelle.

Sur son site internet, le Parquet populaire suprême (PPS) a aussi mis en cause onze responsables pour des négligences et des abus de pouvoir.

Mercredi, Chine nouvelle avait annoncé le limogeage du directeur de l’administration chinoise chargée de la sécurité au travail, accusé d' »infractions graves à la discipline et au droit ». Cependant, les autorités n’ont pas fait de lien avec les explosions de Tianjin, survenues le 12 août dernier.

Le président chinois a promis que les autorités allaient tirer les leçons de la catastrophe qui a secoué la ville portuaire pour améliorer les conditions de sécurité aux milieux du travail.