En 2020, les MRE ont investi près de 7 milliards de DH dans l’immobilier et le foncier

Les transferts des MRE évoluent d’une manière régulière et continue indépendamment des crises et des événements qui pourraient avoir lieu. 25% de ces transferts vont à l’investissement et l’épargne, le reste est orienté vers la solidarité et le soutien familial.

Près de 10% des transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), soit 68 milliards de dirhams (MMDH) en 2020, sont orientés annuellement vers l’investissement, principalement, dans le foncier et l’immobilier.
Selon le ministre de l’économie et des finances qui intervenait, ce mardi, lors d’une séance de travail organisée par la CGEM, environ 15% de ces transferts sont captés par l’épargne, alors que l’essentiel de ces envois est orienté vers la solidarité et le soutien aux familles.
Par ailleurs et contrairement à toute attente, les transferts des MRE ont connu une légère hausse passant de 64,7 MMDH en 2019 à 68 MMDH l’année dernière, qui est une année de crise sanitaire, économique et sociale un peu partout dans le monde. Ce qui, d’après le ministre, reflète « la solidité des liens entre le Maroc et cette communauté ».
C’est d’ailleurs une tendance qui s’étale sur plusieurs décennies. Ces transferts évoluent, en effet, d’une manière régulière et continue indépendamment des crises et des événements qui pourraient avoir lieu.
L’année 2020 a, ainsi, démarré avec une baisse des transferts des MRE qui était normale eu égard à l’impact de la crise pandémique. Mais, à l’issue du premier semestre, le trend haussier de ces envois a rapidement repris pour terminer l’année avec une hausse de 5%.
Placée sous le thème « Relance économique du Maroc : la mobilisation des compétences, des entrepreneurs et des investisseurs marocains du monde, levier de synergies », cette séance a connu la présence de certains membres du gouvernement. Ouverte à tous les membres de la CGEM opérant au Maroc, aux entrepreneurs et investisseurs marocains du Monde (MeM), ainsi qu’aux institutions internationales partenaires du développement du Royaume, cette séance de travail en ligne est l’occasion de présenter aux MeM les opportunités d’investissement au Maroc, dans l’industrie notamment, ainsi que les moyens à même de stimuler une relance économique post-Covid effective et durable.