Employabilité : Les femmes et les jeunes d’abord !

Des experts en finance solidaire et du Bureau international du travail (BIT) ont présenté, jeudi lors d’un atelier à  Casablanca, le projet « Jeunes au travail » pour promouvoir l’employabilité des jeunes et des femmes au Maroc à  travers le renforcement de leurs capacités.

Ce projet, d’une durée de quatre ans 2012-2016, ambitionne de développer un programme d’éducation financière ciblant un public jeune, qu’il soit hors système scolaire ou en cours de formation, a déclaré à la MAP Mme Yousra Hamed, experte en finance solidaire au Bureau International du Travail (BIT).

Il tend à encourager et à promouvoir l’intégration des jeunes sur le marché du travail par l’employabilité, l’emploi salarié, l’entrepreneuriat et la création d’entreprises tout en explicitant les services financiers tels la planification et la gestion des budgets, entre autres.

Le faible taux d’activité au Maroc s’explique par la faible participation des femmes parmi la population des jeunes alors que l’entrepreneuriat pourrait constituer une perspective importante d’auto-emploi pour le nombre de chômeurs surtout les femmes et les jeunes, ont expliqué des animateurs de cet atelier d’adaptation et de validation des outils d’éducation financière pour les jeunes organisé au Centre Mohammed VI de soutien à la micro-finance solidaire.

Cet atelier relatif à l’adaptation et à la validation des outils d’éducation financière pour les jeunes du Maroc, qui s’inscrit dans le cadre du projet « Jeunes au travail » mis en œuvre par le BIT en partenariat avec le ministère de l’Emploi et des affaires sociales, vise à sensibiliser les partenaires à la question de l’éducation financière des jeunes, à recueillir les suggestions d’orientations stratégiques et opérationnelles relatives aux outils d’éducation financière, notamment en matière de contenus, de formats de diffusion et de suivi d’impact.

Le projet « Jeunes au travail » est financé par l’Agence Canadienne de Développement International (ACDI) pour un montant total de 8,15 millions de dollars canadiens. Il a pour objectif notamment d’augmenter les opportunités d’emploi pour les jeunes et les femmes au Maroc à travers le développement de l’esprit entrepreneurial et les initiatives d’auto-emploi chez les jeunes par le biais de l’éducation entrepreneuriale, la formation à l’entrepreneuriat de 20 000 jeunes déscolarisés et leur appui dans l’objectif de créer ou développer leur activités économiques.