Emploi : Timides signes de reprise pour la zone euro.

La récente reprise économique n’a pas encore pu créer de nouveaux emplois et la situation sociale dans l’Union européenne ne laisse pour l’heure entrevoir aucun signe d’amélioration, indique lundi la Commission européenne (CE).

La dernière  »Note trimestrielle sur l’emploi et la situation sociale de la CE » révèle dans ce sens une hausse du niveau de pauvreté et une légère amélioration de l’efficacité des dépenses de protection sociale en 2013, même si son impact demeure très faible. Elle fournit également la preuve empirique que la crise à son apogée avait une très forte incidence négative sur la situation de l’emploi des hommes et des jeunes.

Les améliorations sur le marché de l’emploi européen sont encore faibles, souligne la CE, rappelant que l’emploi a montré les premiers signes de stabilisation en 2013, avec une croissance de 0,1pc au second semestre. Toutefois, note-elle, les chiffres des troisième et quatrième trimestres de 2013 montrent que, dans toujours plus d’Etats membres, la croissance de l’économie ne s’est pas accompagnée d’une création d’emplois.

‘L’économie de l’UE connaît à nouveau une faible croissance, mais la situation de beaucoup de ménages et de particuliers ne s’améliore pas encore et ils sont toujours plus nombreux à souffrir de difficultés financières », a souligné le Commissaire européen chargé de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion, Laszlo Andor, dans une déclaration de presse, ajoutant que les inégalités se sont accrues et la situation de nombreux groupes à faibles revenus risque de ne pas s’améliorer en raison de la fragilité de la reprise actuelle.

Pour le commissaire européen, l’UE est encore loin de s’être assurée d’une reprise créatrice d’emplois et profitant à tous : ‘Les Etats membres et l’UE devraient renforcer leurs efforts pour veiller à ce que nul ne soit laissé pour compte dans notre tentative pour sortir de la crise ».

En janvier 2014, les chiffres de la CE indiquaient que le chômage se situait encore à un niveau record, avec près de 26 millions de personnes à la recherche d’un emploi dans l’UE, soit 10,8 pc de la population active. Dans plusieurs Etats membres, le chômage demeure proche des niveaux historiquement élevés constatés pour la première fois lors de la crise actuelle.

D’après d’autres données, les niveaux de pauvreté et d’exclusion sociale ont continué de croître en 2011 et 2012 et, selon les dernières informations disponibles, ils devraient encore augmenter en 2013 dans les pays où la situation économique et l’état du marché du travail ont continué de se détériorer.